Sandra

Déjà je tenais à vous Remercier de m’avoir apporté la lumière et la connaissance quand je suis venue vous voir chez vous le vendredi 4 octobre.

On vit avec certaines choses en soi naturellement sans penser qu’elles pourraient apporter beaucoup autour de soi.

C’était fort et très émouvant, car toutes les informations que vous vouliez me communiquer (il y en avait tellement) elles m’étaient transmises, elles fusionnaient sans qu’on ait eu le besoin de parler plus, je les ai très bien reçues.

J’ai été très émue d’entendre tant de choses de votre part.

Vous avez joint deux fois vos mains et vous vous êtes inclinée pour me dire que vous étiez honorée de m’avoir connu et je vous le dis : je suis également honorée Anne-Marie de vous avoir connu.

De m’avoir fait prendre conscience de ce qui se passait en moi et autour de moi : mes contacts constants avec les supra-lumineux comme vous les avez si joliment nommés étaient bien présents.

Vous êtes une Très Grande Dame avec une humilité qui me touche.

 

Le hasard n’existe pas et il fallait que nous nous rencontrions vous et moi. Et depuis ce jour-là les contacts sont différents, je « les » sens heureux par ce que le lien que nous avons toujours eu (depuis très très longtemps) a pris depuis une autre dimension.

 

J’ai été très contente de vous avoir revue même si nous avons échangé brièvement quelques mots hier à l’occasion du congrès.

 

J’ai été très agréablement surprise de voir autant de monde, des femmes surtout des hommes et des jeunes couples présents, une vieille dame assise en bout à ma gauche… et tant d’amour qui planait dans cette salle. Il y avait ceux qui apportaient leurs connaissances à certains néophytes et ce sont ces échanges-là qui étaient émouvants et constructifs. Vous allez sourire mais en écoutant Vannina Schirinsky je m’étais souvenue tout à coup d’avoir vécu une NDE à l’âge de 8 ans, un accident de voiture très grave puisqu’on a fait 2 tonneaux, il y avait ma marraine, ma grand-mère et mon frère… On m’a fait partir (mon âme) pour que je ne voit rien, le temps que l’accident se passe… à mon réveil je revois ma grand-mère qui me tenait la tête depuis des heures alors qu’elle était bloquée et éventrée par la voiture, elle hurlait pour dire aux pompiers que  j’étais vivante… une grande dame de grande foi … j’avais chassé ça de ma mémoire et hier ça m’était soudainement revenu.

 

Les plans vibratoires que je connaissais déjà, c’est bien que les personnes prennent consciences de l’importance à diffuser tant d’amour autour de soi.

Il y aurait tant à dire et tant à échanger afin de faire de ce monde un monde meilleur, que les gens soient heureux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *