Gisèle

Notre premier rendez-vous restera gravé dans ma mémoire. Tu ne connaissais rien de moi et tu as tout « vu » surtout l’essentiel de ma vie c’est-à-dire mon fils. Tu n’as pas eu besoin de l’avoir en face de toi pour ressentir sa maladie et son grand isolement. Par tes soins, tu l’as énormément aidé à récupérer sa mobilité. Je n’oublierai jamais votre complicité et ta bienveillance. Pourtant, ce n’était pas gagné rappelle-toi, il était tellement rationnel. Maintenant c’est de l’Au-Delà que tu communiques avec lui pour apaiser mon chagrin. Un grand merci, Anne-Marie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *